for subsequent processing.

Accueil > Street art > JR

JR

dimanche 4 mai 2014, par contact

JR est un artiste de rue français d’origine tunisienne né à Paris le 22 février 1983 (31 ans).

Collégien à Stanislas, JR commence sa carrière adolescent dans le graffiti. Son pseudonyme représente les initiales de son nom et fait référence à J. R. Ewing, le personnage principal de la série américaine, Dallas.

Après avoir trouvé un appareil photo dans le métro parisien en 2000, il explore l’univers de l’art urbain européen et suit ceux qui expriment leur message sur les murs. Puis, il commence à travailler sur les limites verticales, observant des gens et des tranches de vie dans les sous-sols interdits et sur les toits de la capitale.

En 2001, il parcourt l’Europe à la rencontre de ceux qui s’expriment sur les murs. Observant les gens qu’il rencontre et écoutant leur message, il colle leurs portraits dans les rues, les sous-sols et sur les toits de Paris.

Entre 2004 et 2006, il réalise Portrait d’une génération, des portraits de jeunes de banlieue qu’il expose, en très grand format. Ce projet illégal devient officiel lorsque la mairie de Paris affiche les photos de JR sur ses bâtiments. Dès ces premiers projets, l’artiste affirme vouloir amener l’art dans la rue : « Dans la rue, je touche des gens qui ne vont jamais au musée. »

En 2005, il participe au long-métrage de Kim Chapiron (Kourtrajmé) Sheitan avec Vincent Cassel, comme photographe de plateau et rencontre Shepard Fairey, Blu, Zevs, Blek le Rat, Influenza, The London Police entre autres, pour réaliser un reportage sur les activistes urbains internationaux.

En 2007, avec Marco il réalise Face 2 Face, « la plus grande expo photo illégale jamais créée ». JR affiche d’immenses portraits d’Israéliens et de Palestiniens face à face dans huit villes palestiniennes et israéliennes et de part et d’autre de la barrière de sécurité. Dès son retour à Paris, il colle de nouveau ces portraits dans la capitale. Pour l’artiste ; cette action artistique est avant tout un projet humain : « Les héros du projet sont tous ceux qui, des deux côtés du mur, m’ont autorisé à coller sur leur maison ».

En 2008, JR voyage à travers le monde à l’occasion de Women are Heroes, un projet dans lequel il souligne la dignité des femmes qui sont souvent les cibles de conflits.

JR se définit comme un « artiviste urbain », et colle ses photos sur les ponts brisés d’Afrique, dans les favelas au Brésil et à Shanghaï sur des bâtiments voués à la destruction, dans le cadre de son projet "Les Sillons de la ville". En septembre 2010, sur invitation du Festival Images (Vevey - Suisse), JR marque un tournant ; pour le projet UNFRAMED, pour la première fois de son parcours artistique, JR n’utilise pas ses propres photographies mais celles de la grande histoire de la photographie. Lors des actions de collage, les communautés participent au processus artistique. Au Brésil par exemple, des enfants se transforment en artistes pour une semaine. Dans ces actions artistiques, aucune scène ne sépare les acteurs des spectateurs.

Après avoir été exposées dans les villes mêmes dont sont originaires les sujets de JR, les images voyagent de New York à Berlin, d’Amsterdam à Paris.

site : http://www.jr-art.net